Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

"des séminaristes dans la paroisse..."

Les 28, 29 et 30 janvier derniers, les séminaristes de premier cycle du séminaire de Lille étaient en visite pastorale dans la paroisse Saint-Martin en Ostrevant.


 

 

 

 

 

« Des échanges extraordinaires dans de l’ordinaire ! »

 

Les 28, 29 et 30 janvier derniers, les séminaristes de premier cycle du séminaire de Lille étaient en visite pastorale dans la paroisse Saint-Martin en Ostrevant.

Le but de ce genre de week-end est d’avoir un temps fraternel entre séminaristes, de découvrir des réalités ecclésiales et pastorales mais aussi socio-économiques d’un territoire.

Le vendredi soir, les séminaristes se sont retrouvés avec le Père Jean-Luc Garin (membre de l’équipe des formateurs du séminaire qui les accompagnait pour le week-end) chez les Sœurs de Marie de « Schoenstatt » à Thun Saint Martin pour une soirée fraternelle de « détente ».

Samedi matin, ils étaient invités à prendre le petit déjeuner au presbytère de Bouchain. Après l’office des Laudes, ce petit déjeuner était l’occasion d’un temps d’échange et de partage avec des prêtres venus du Doyenné et de paroisses voisines. Une présentation du Doyenné a été assurée par le Père Henri Bracq, puis les séminaristes ont posé les questions qu’ils souhaitaient aux prêtres.

Après cela, ils partirent vers Hordain pour visiter la brasserie confectionnant la bière «La Choulette ». Il y eu une partie historique puis une autre au sein de l’entreprise pour terminer enfin par une conclusion « dégustative » (avec modération bien sûr !).

Le samedi midi, les séminaristes prenaient le repas au presbytère de Bouchain avec l’Abbé Marc Beaumont. «  Ce fut un extraordinaire moment de témoignage d’un curé de paroisse pourtant,  ordinaire, dans un contexte ordinaire. » se diront les séminaristes en repartant sur Lille le dimanche.

Samedi après-midi, la visite pastorale s’enchaînait par une réception à l’office de tourisme de Bouchain où M le Maire, accompagné de bénévoles, présentait le territoire avec l’appui d’un diaporama. Ce dernier introduisit son propos en reconnaissant qu’il ne ferait pas de long discours dans le souci d’échanger avec les séminaristes. Après avoir répondu patiemment aux questions de leur auditoire, le premier magistrat et les représentants de la ville présents ont posé les leurs, à leur tour et  sans équivoque, pour en savoir plus sur « le séminariste ». Après cela, l’accueil municipal se prolongea par une visite de l’église de Bouchain, commentée par Audrey Dujardin, agent communal (en l’absence excusée de Maurice Bétrancourt).

La journée de samedi ne s’arrêtait pas là : les séminaristes partirent pour la messe à Marcq en Ostrevant où ils furent aussi acteurs de la liturgie : en accompagnant les chants à l’orgue ou à la guitare, en assurant des lectures et en participant même à l’homélie ! La messe fut suivie de l’office des vêpres. Puis, la journée se prolongeait encore: les séminaristes étaient invités à un apéritif dînatoire avec et préparée par les familles assurant leur logement jusqu’à dimanche. Une présentation de la paroisse, avec un diaporama, fut assurée suivie d’un temps convivial,  d’échanges, de questionnements avec les membres de l’équipe d’animation aussi présents.

Dimanche matin, après le petit déjeuner pris dans les familles d’accueil et l’office des Laudes au presbytère, les séminaristes partirent vers Mastaing pour être plus « au courant » se lancèrent-ils en rigolant : la centrale thermique EDF leur ouvrait ses portes ! Deux heures de visite furent assurées pour comprendre le fonctionnement du site de manière théorique puis pratique.

Le déjeuner fut ensuite pris dans un restaurant près du  « bassin-rond » pour ensuite prendre la route en direction de Lille où les séminaristes allaient vivre la messe d’ordination diaconale d’un séminariste en cinquième année. Dans le véhicule, ils firent une relecture de la visite pastorale se terminant. Tous étaient unanimes à propos de l’accueil chaleureux assuré partout où ils ont été. Partout aussi, les échanges furent très riches : avec les gérants de « la Choulette », les prêtres, Monsieur le Maire et sa délégation, les paroissiens, les guides de la centrale… En bref, et pour conclure, les séminaristes offrirent au Seigneur toutes leurs découvertes et les acteurs de la visite en se disant : « on arrive à faire beaucoup de choses avec pourtant peu de moyens et nous avons vu de l’extraordinaire dans de l’ordinaire… »

                                                                                                                                BjS                 

Article publié par Benjamin Sellier • Publié Samedi 05 fév 2011 • 2998 visites

Haut de page