Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Sur le chemin de Compostelle

Article de Maria Paz

le Dimanche 15 avr 2018 à 18h 00 Date limite pour déposer vos intentions de prière

Je suis Maria-Paz de la paroisse de Bouchain et j'habite à Marquette-en-Ostrevant. Je vais vous raconter mon histoire avec Saint Jacques de Compostelle.

 

L'année de ma cessation d'activité, j'ai été invitée à l'inauguration de la coquille placée devant la cathédrale de Cambrai en présence de de Monseigneur Garnier en juin 2013. Grâce à cela, et à mon adhésion à l'association « Saint Jacques en Boulangrie » me voilà « attirée » par cette aventure des chemins de Compostelle.

 

En septembre 2013 , l'association organise une marche d'inauguration du chemin Wallers-Aremberg Bouchain où j'ai rencontré mes futures copines de marche : Michèle de Flines les Râches, Marie-Thérèse de Hérin et Michèle de Fenain.

L'envie de tenter l'aventure de Compostelle est en chacune de nous.

 

Cette union nous encourage à entreprendre ce projet :

Aller à Saint Jacques de Compostelle en partant de chez nous.

Notre aventure commence en juillet 2014 (2 à 3 sorties par an). Nous traversons la France et l'Espagne :

Cambrai, Saint Quentin, Compiègne, Paris, Chartres, Tours, Poitiers, Bordeaux, Saint Jean Pied de Port, Roncevaux, Pamplona, Burgos, Léon.

Notre dernière étape aura lieu en avril-mai 2018. Nous envisageons arriver à Santiago de Compostelle le 1er mai. Puis nous continuerons notre chemin jusqu'à Fisterra pour admirer l'immensité de l'océan où la barque de Saint Jacques a échoué.

 

Que m'apporte le chemin ?

 

Au départ, c'était une façon de me prouver mes capacités physiques. Mais très vite j'ai découvert les paysages, la nature. Oh ! que c'est beau !

Puis je prenais conscience de ma vie intérieure, de l'importance de la prière, de la spiritualité. C'est une expérience de vie.

Au point de vue matériel, je découvrais ce qui est nécessaire et indispensable. Les premiers jours de marche, on se débarrasse du superflu.

Nous avons rencontré des gens ordinaires qui ont été extraordinaires :

accueil, soutien, aide, ça existe encore ! Aucune barrière, on est tous pareils, même s'ils viennent d'autres pays ou continents.

 

Mon objectif pour cette dernière étape est d'être porteur de vos intentions de prières et de les déposer dans la cathédrale Saint Jacques.

Voici comment procéder : Au fond de l'église de Bouchain, vous trouverez des petits papiers en forme de coquille et une corbeille où vous les déposerez les semaines suivantes.

Je récupèrerai le tout le 15 avril. Nous partons le 19 avril.

 

Je vous souhaite bon chemin, car nous sommes tous pélerins donc en chemin.

« Ultreïa »

 

Maria-Paz

Article publié par Paroisse • Publié Vendredi 26 janvier 2018 • 73 visites

Haut de page