L’église de Wasnes au Bac reprend vie

Il y a des moments marquants pour une paroisse et la réouverture d’une de ses églises en fait partie.
Ce samedi 19 janvier, l’église St Martin de Wasnes-au-Bac ré-ouvrait officiellement ses portes après 4 ans de travaux.

A 14h30, un samedi, l’horaire est inhabituel pour voir une foule de paroissiens dans son église, et c’était pourtant le cas.
Chacun retrouvait et redécouvrait avec joie cette église qui avait été fermée si longtemps. « Notre paroisse reprend sa place dans le calendrier des messe » a-t-on lancé avec joie.

C’est Madame le maire, qui a suivi de prés cette longue restauration, qui a symboliquement ouvert les portes de l’édifice pour ensuite en confier les clés aux paroissiens par l’intermédiaire de leur responsable de clochers et de leur doyen, l'abbé André Benoit Drapier.

Dans son mot d’accueil Mme Annie Ave, maire du village a rappelé à l’assemblée l’histoire de cette restauration. L’église a toujours été entretenue par les bénévoles de la paroisse avec les derniers gros travaux en 1992. Mais les petites mains ne suffisant pas toujours, lors de la découverte des soucis d’infiltration d’eau en 2013, l’église a rejoint le programme de rénovation de la Communauté d’Agglomération de la porte du Hainaut (CAPH).

Les travaux ont commencé en 2015, et ont duré 4 ans, le travail de rénovation ayant été retardé par la découverte de mérules qui attaquent les boiseries.

Cette rénovation est le fruit du travail de professionnels, qui ont travaillé sur les vitraux , la mise en peinture, mais aussi des paroissiens  qui ont repeint les statues ou encore conservé a l’abri le mobilier pendant le temps de travaux.

Alain Bocquet, président de la CAPH a continué en présentant sa démarche avec le programme de rénovation des églises du secteur « Comment imaginer une commune sans clocher, sans mairie ? » lance t il. « Il fallait nous engager pour les garder ouvertes » et c’est chose faite, depuis 11 ans ce programme a permis la rénovation de prés de 12 églises.

Enfin André Benoit Drapier, Doyen de l’Escaut-et-Sensée a conclu en se réjouissant de cette réouverture « L’église locale dans le cœur des habitants, elle vaut toutes les cathédrales du monde », elle est le cœur battant d’un village et sa mémoire.

Cette inauguration fut suivie d’une messe présidée par Mgr Dollmann, dans la joie et l’espérance.

Une nouvelle année s’ouvre en même temps que les portes de l’église Saint Martin, gageons qu’elle sera animée pour cette nouvelle année 2019.

 

Article publié par Service communication • Publié le Lundi 21 janvier 2019 • 1015 visites

keyboard_arrow_up