Les Échos - Mercredi 31 mars - Mgr Marc Beaumont

Marc a vécu deux périodes sa vie de prêtre dans notre doyenné, séminariste puis de 1990 à 1992, curé solidaires des paroisses autour de Villers-Guislain, et de 2006 à 2015, curé de la paroisse Saint-Martin-en-Ostrevant, qui regroupe Bouchain et ...

Marc a vécu deux périodes sa vie de prêtre dans notre doyenné, séminariste puis de 1990 à 1992, curé solidaires des paroisses autour de Villers-Guislain, et de 2006 à 2015, curé de la paroisse Saint-Martin-en-Ostrevant, qui regroupe Bouchain et les communes alentours. Marie Ghislaine Pamelle nous envoie de Gouzeaucourt ces deux photos d’archives.

Dans la tradition de l’Église, deux messes sont célébrées le jeudi saint : le matin, la messe chrismale qui rassemble prêtres et diacres autour de leur évêque ; le soir, la Cène, dans chaque paroisse. Depuis quelques années, dans bien des diocèses, la messe chrismale est anticipée, chez nous le mardi.

On dit souvent que le jeudi saint est la fête des prêtres, ou du sacerdoce. Et c’est vrai que malgré la pandémie et toutes les restrictions sanitaires, la messe chrismale de mardi a pris des airs de fête, surtout quand nous avons vu arriver au côté de notre évêque, Marc Beaumont, coiffé d’une calotte violette ; Marco, nommé la veille évêque de Moulins. Il y a des évêques qui quelquefois ressemblent à des princes, des princes de l’Église. Marc, lui, il ressemble plus ces pécheurs des bords de la mer de Galilée que Jésus appela un jour à le suivre.

La suite dans le fichier joint.

Article publié par Paroisse St Martin • Publié le Jeudi 01 avril 2021 • 55 visites

keyboard_arrow_up